Les Dominicains

Saint Dominique

Saint Dominique est né vers 1170 en Espagne. À 25 ans, il devient chanoine, c’est-à-dire religieux vivant selon la règle de Saint Augustin. Accompagnant son évêque en Occitanie, Dominique y rencontre l’hérésie des cathares, qui prêchent un salut basé sur l’austérité et la fuite du monde matériel (ce dernier étant créé selon eux par le diable). Interpelé par cette situation et le danger que cela représentait pour l’Eglise et les âmes, Dominique s’installe à Toulouse. Alors qu’à la même époque, Simon de Montfort, à la tête d’une armée de croisés, extermine les Albigeois (1205-1215), Dominique opère un grand nombre de conversions par sa seule persuasion et sa douceur ; il ne prend aucune part à la guerre, ne voulant d’autres armes que la prédication, la prière et les bons exemples.

Dominique fonde en 1216 l’ordre des Prêcheurs, mieux connu aujourd’hui sous le nom de Dominicains, qui seront invités à s’instruire pour rendre témoignage de leur foi, ainsi qu’à vivre une vie simple et humble pour toucher les cœurs des fidèles, à l’époque souvent scandalisés par la richesse de certains hommes d’Église. Une règle inspirée de celle de saint Augustin sera choisie.

Le 15 août 1217, Dominique disperse ses seize premiers frères qui se fixent dans les villes universitaires (Bologne, Paris, Toulouse, Oxford, Cologne) où la qualité de leur enseignement leur permet de briguer rapidement les chaires de faculté. Ce sera le début du rayonnement de l’ordre des Dominicains.

Le , Dominique meurt à Bologne après une longue maladie. Il est canonisé le 3 juillet 1234 par Grégoire IX, qui fixe sa fête au 4 août.

L’Ordre des Dominicains

L’ordre des Dominicains fait partie des ordres mendiants de l’Église catholique (c’est-à-dire ne vivant pas de travail manuel, mais de la générosité des fidèles). Comme leur nom l’indique (on les appelle aussi prêcheurs), ils sont dévoués à la prédication et à l’évangélisation. Pour ce faire, les Dominicains vivent en couvent où ils prient, étudient et vivent ensemble afin de louer et bénir le Seigneur avant d’aller donner l’Evangile au monde. Leurs devises sont “louer, bénir, prêcher” et “transmettre la vérité qui a été contemplée”.

La vie dominicaine est basée sur 4 piliers:

  • L’étude, par la formation théologique, spirituelle et humaine ;
  • La prière, par le soin apporté aux offices liturgique et à la Sainte Messe ;
  • La prédication, par le souci d’annoncer l’Évangile à tous ;
  • La vie fraternelle, par une vie partagée et des ressources mises en commun.